« Une poésie n’est-elle pas le seul endroit au monde où deux âmes étrangères peuvent se croiser intimement. » James Px.
Je vous souhaite la bienvenue sur mon site de poésies
Si la musique vous perturbe, vous pouvez utiliser le curseur pour baisser le son ou le couper !

Esther - Yann Tiersen

Vous trouverez sur ce site tous mes écrits « poétiques » :
- Des poèmes d'amours, loufoques, tristes, érotiques, engagés, d'amitiés et autres... Avec des commentaires de visiteurs, de poètes d'ici ou d'ailleurs.
- Des citations personnelles.

- Des lettres ouvertes.

- Des bas et des hauts.

Tous les écrits et dessins sont de ma plume à l'exception de certains textes ou dessins notifiés.

Pour simplifier la navigation sur le site vous pouvez utiliser les onglets ci-dessus en choisissant vos thèmes favoris ! Cependant mes textes n'y sont pas tous répertoriés.
Pour mes prises de positions sur le monde qui nous entoure mes articles sont dans l'onglet « mon univers ». Vous trouvez aussi mes autres passions, la peinture, le dessin, le jardin et la photo.
Je vous invite à devenir membre public ou privé du site (Voir la rubrique concernée) pour suivre mes divers périples, pour échanger à travers vos commentaires et mes réponses le temps qui passe...

James Px. Présentation & Recueils

James Px. Présentation & Recueils
Cliquez sur la libellule avec l'index ou la souris et elle ouvrira la porte

Si vous ne deviez lire qu'un seul texte Satirique de James Px.

Si vous ne deviez lire qu'un seul texte Satirique de James Px.
Cliquez sur la libellule et la satire viendra à vous

Rechercher dans ce blog un texte

Chargement...

Copyright numéro 00048772-1

Copyright numéro 00048772-1
Vous êtes sur un site où le contenu est protégé. Les illustrations et les dessins originaux des poèmes se trouvent sur mes autres blogs

mercredi

L'étoile endormie dans tes yeux

Pendant tout ce temps
J'ai tant voyage
Nulle part ailleurs
Juste sur l'étoile qui brille dans tes yeux
Maintenant l'heure a sonné
Je pars me reposer
Sur l'étoile endormie dans tes yeux
Je me suis allongé dans cette beauté
Il n'est plus question de reculer
Et nos lèvres ont crié derrière la peur
Les voilà qu'elles se reprennent à rire
Au bord du chemin
Un trèfle à quatre feuilles
Nous présage un nouveau destin

Je plais à l'oriflamme qui clignent des ailes
Dans l'alcôve l'amour est là
Inconditionnel
Et penchant mon visage vers le ciel du lit
Je lui dis ma belle prépare-toi
Comme moi
Pour repartir de plus belle
Je suis ni le premier ni le dernier
Mais notre amour sera pour longtemps plurielle
Pendant tout ce temps
J'ai tant voyagé
Nulle part ailleurs
Juste sur l'étoile qui brille dans tes yeux
Maintenant l'heure a sonné
Je pars me reposer
Sur l'étoile endormie dans tes yeux

Tout se meurt
Tout
Sauf ce que l'on protège en nous
Pour l'offrir à l'autre


mardi

Insomnie amoureuse

L’amour est trop lourd
Pour ne pas forger l'inspiration
Jusqu'à imprégner l'essentiel

Aujourd’hui
J’ai vu quelques flocons s’isoler sur les crocus
Et certains pétales ne pas résister au vent
Du sentier qui descend de mon lit
Jusqu'à l'escarpement de la chair
Je contemple
Je contemple en cette nuit de printemps
La beauté apaisée
D’une insomnie amoureuse

Plus tu désires le sommeil
Plus joyeuse est encore la vie
La bruine mouillée s’éternise sur la baie vitrée
L’épais tissu de la nuit
Me pénètre la poitrine
Déterre donc déterre ce que fut la vie
Déterre donc ce qu’elle pourrait être encore
La bruine s’éternise sur le champ de crocus

Ah seulement
Dormir
Dormir
Mais toujours
Quelqu’un viendra nous aimer


vendredi

Cloué au zinc d'un nuage d'alcool

 Au zinc d'un nuage d'alcool
Je suis cloué
Je suis ivre depuis longtemps
Tout m’est allogène
Mon bonheur est tout entier
Dans une bulle de cristal contenu
S'infiltrant dans une bruine d’argent perdue
Tout s’échappe dans la bulle
Tout s'échappe
Dans les neiges du temps
Dans mes heures évanouies
Seule l'imagination flotte à la surface
Avec la bruine d’argent
Sous la plante des pieds de l'amour

Les étincelles voltigent
Dans la sourde obscurité
Tout ce noir par elles est la clarté
Murmurent les angelots du baldaquin
Sur le bonheur qui se dissous

Et seule se voit dans le noir
Ma plume d’argent toute la nuit s'inscrit
Et toi
Toi mon imagination
Mon aveugle imagination
Tu es ivre
Ivre d'amour dans le noir


jeudi

Les rideaux d'argiles pleurent-ils encore

Fragile
L'ombre bleue
Étale en plein jour
Sa solitude
Elle peint ses blessures

Les rideaux d'argiles
Tristes et noirs
De ses songes
 Et la détresse
Des heures dans sa chambre

Douce
Ombre bleue
Dans la douleur qui te ronge
 M'apparaît ton long chemin
Enfant la volonté pure d'une vie pleine
 Et l'autre
Perçant ton être d'une flèche
Te l'à tracé

Ton chemin va dans le désespoir de tes vers

Ombre Bleue dans ton désespoir
Ne crains plus le noir
Qu'il fasse nuit
 Scintille
L'amour de mes feux verts
Dans la chambre ta chair brille
Face aux heures du doute

La paix dans ta poésie
C'est l'éternel combat
Une course folle
 Pour effacer ce mal
Il n'est qu'une vieille tumeur
Passe à l'envol
Ta plume attend
Sur l'horizon bleu
Où ton cœur
Ne pleurera plus à sanglots longs

mardi

Liaison covalente

Parfois dans les brides de l'aurore 
Mon bouquet d'iris m'invite
À la caresse d'un beau jour
À un regard d'une tendresse absolu
L'amour est dans ce baldaquin
Comme cette feuille vierge
Est mon vertige dans l'aurore

Parfois la tempête souffle si fort
Qu’il étouffe tous les cris d’ailes
Dans ces nids collés à la falaise
Avec son goût de sel amer
Et la vie qui s’échoue sur le rivage
Sous les traits d'une nature morte
Le cœur palpite encore plus fort

La vie avance à pas embrassés
Baise chaque feuille
D'heureuses étincelles
Mangeons entre nous
Juste par gourmandise

La mort avance à pas froissés
Poinçonne chaque feuille
De funestes ocelles
Rentrons chez nous
Loin de cette marchandise

*

Pour la seule beauté
Relisez moi l'âme dilettante
Demain ne sera plus que souvenir
Une liaison de chair et d'ombre
Entre deux feuilles atomisées


A comme Amour Recueil 1

A comme Amour Recueil 2

A comme Amour Recueil 3

A comme Amour Recueil 4

A comme Amour Recueil 5

A comme Amour Recueil 6

A comme Amour recueil 7

Copyright numéro 00051199-1

Copyright numéro 00051199-1
Copyright numéro 00051199-1 « A comme Amour Recueil 1-2-3-4-5-6-7 »